MBBejaia le Club des champions

le site officiel du Club Athletisme MBBejaia
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Entretien: Azzedine Oukaci DTS du MBB et Entraineur National

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Entretien: Azzedine Oukaci DTS du MBB et Entraineur National   Mar 19 Déc 2006, 16:04

Béjaïa-Athlétisme

Entretien avec Azzedine Oukaci DTS du MBB et Entraineur National






La dépêche de Kabylie : la saison écoulée a été fructueuse en matière de médailles, un commentaire ?

Azzedine Oukaci : Oui, nous avons obtenu 52 médailles en général avec 9 medailles au niveau international. C’est la meilleure année du MBB depuis sa création. C’est le fruit d’une décennie de travail. Nous avons repris les écoles et travaillé beaucoup avec.



Quels sont les athlètes qui ont émergé ?

Ce sont surtout ceux qui ont participé au championnat d’Afrique, qui s’est déroulé au Maroc, tels que Widad Arrache, Sid Ali Gassiri, Dalila Mekhloufi,Samira Messad…etc. Ce sont des athlète qui ont brillé au niveau international. Concernant Widad Arrache, Semcha Ferhat et Dalila Mekhloufi, elle ont pu arracher le titre de champions d’Afrique. Pour les autres, ils ont eu des médailles.

Au niveau national, nous avons plusieurs champions comme par exemple Fadila Bouazid (juniors).
Samira Messaâd (juniors),Widad Arrache(cadette) l’équipe du relais 4x100 m qui a battu celle du grand Mouloudia d’Alger,… etc. ça a été une participation en force.

On dit que Béjaïa manque d’athlètes de demi-fond est-ce que c’est vrai ?

Effectivement, cela est dû au manque d’espace à Béjaïa.

Le demi-fond, c’est en bas âge, lorsque les enfants trouvent de l’espace, ils courent, ils jouent et ils s’amusent.

C’est là qu’ils développent leurs capacités.

Alors que jadis, Béjaïa était le pôle d’activité du demi-fond.



Pourtant, le stade de l’OPOW a été doté d’une piste synthétique…

Oui, c’est d’ailleurs pour cela que nous avons obtenu ces bons résultats. Mais, le demi-fond, cela ne se prépare pas sur une piste. Il a besoin de paysages, de côtes, de descentes…,ce qu’on ne trouve pas à Béjaïa-ville. C’est pour cela que les clubs du littoral et de l’intérieur du pays ont des athlètes du demi-fond. Cela ne veut pas dire que Béjaïa n’a pas d’athlètes de demi-fond. Prenons l’exemple de Nadjim Manseur qui est l'un des meilleurs mondiaux dans sa catégorie.

Alors, dans quelles disciplines de l’athlétisme excellez-vous ?

Dieu merci, cette année nous avons eu des médailles presque partout, sprint, Haies ,relais , sauts, lancers (surtout disque et marteau)… etc.



Parlons maintenant du côté financier. Est-ce que les subventions sont suffisantes ?

L’APC de Béjaïa nous a beaucoup aidés. Pour les autres autorités, c’est tout juste moyen. Concernant les sponsors, cette année, nous n’en avons eu aucun, et cela, malgré les résultats enregistrés ces dernières années. Partout en Algérie, les Clubs et la fedération reconnaissent que l’athlétisme bougiote est le pôle de développement de la discipline.

Il s’agit aussi de garder vos athlètes…

Oui, ce problème est financier. Nous sommes un club qui ne paye pas ses athlètes. Nous avons des juniors et seniors qui ne sont pas payés. Et pourtant, ils s’entraînent régulièrement. Ce problème persiste depuis la création du MBB. Comme ces athlètes cités ne travaillent pas, comment voulez-vous qu’il n’acceptent pas les propositions des clubs comme le Mouloudia d’Alger, les Douanes, ou encore la Protection civile ?



Un dernier mot…

Je remercie tous les athlètes pour leurs efforts énormes grâce à leur sérieux et leur rythme d’entraînements, nous nous sommes classés en deuxième position derrière le grand MCA et la puissante Police d'Alger.

Il ne nous manquait que deux petits points pour prendre la deuxiemme place, ce qui aurait vraiment été un miracle vue les moyens dérisoirs dont dispose la section. Donc, cette année a été formidable. Les entraîneurs ont été à cheval pour les entraînements, les dirigeants derrière les athlètes… Nous espérons que cette mentalité perdure au club, et pourquoi pas essayer de taquiner le grand club qu’est le mouloudia d’Alger.


Propos recueillis par

Tarik Amirouchen

La Depeche DE Kabylie

13/10/2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mbb1975.superforum.fr
AnGeL
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Entretien: Azzedine Oukaci DTS du MBB et Entraineur National   Ven 27 Fév 2009, 15:37

Athlétisme Azzedine Oukaci
«Inculquons à nos jeunes la méthode de Kids»



Le siège de l’INFS/STS de Dely Brahim a abrité au début de ce mois, un stage pour conférenciers SFCE niveau 1 de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Cette initiative de la Fédération internationale (IAAF), en collaboration avec le Comité olympique international et la Fédération algérienne d’athlétisme a drainé 23 techniciens algériens dont l’encadrement est assuré par de 2 conférenciers internationaux venus de l’étranger. Pour en savoir plus sur l’utilité, les conditions et l’objectif de ce stage, nous avons eu le plaisir de rencontrer l’un des participants, en l’occurrence, Azzedine Oukaci, technicien et actuel coach au MBB, qui a bien voulu nous expliquer le déroulement de ce regroupement et l’intérêt que porte nos responsables sportifs au volet formation.

La Dépêche de Kabylie : Peut-on connaître l’initiateur et l’utilité de ce stage ?

Azzedine Oukaci : C’est la Fédération internationale d'athlétisme en collaboration avec le Comité olympique international et la Fédération algérienne d'athlétisme qui ont sélectionné les meilleurs techniciens cadres en Algérie pour un stage financé par le Comité olympique algérien, à sa tête monsieur Berraf , et qui entre dans le cadre de la journée de solidarité olympique. Ce regroupement est destiné à former des conférenciers SFCE Niveau 1 - IAAF (Kids et entraînement des jeunes)

La formation a duré combien de temps ?

La durée du stage est de 10 jours en formation accélérée au niveau de l'INFS/STS de Dély Brahim (ex-ISTS) – Alger avec 23 participants venus des quatre coins du pays. On était encadré par 2 conférenciers internationaux, Abdel Malek El Hebil (Monaco) et Charles Gozzoli (France), instructeurs représentants l'Association internationale des Fédérations d'athlétisme (IAAF).

Quelle est l’importance du diplôme décroché ?

Avec ce diplôme reconnu mondialement, je vais pouvoir enseigner ce que j’ai appris dans ce stage à d’autres entraîneurs, ici ou ailleurs. Je suis conférencier, donc c'est mieux qu’être entraîneur, je suis devenu formateur des entraîneurs.

Donc maintenant, vous pouvez organiser des conférences, non ?

Maintenant, c’est à nous d'organiser des conférences pour recycler des entraîneurs et il faut qu'on informe l'IAAF de nos actions, ici ce sera avec l'aide des ligues et de la DJS.

Si l’IAAF remarque qu'un conférencier fait du bon boulot, il sera intégré par la Fédération internationale en tant qu'instructeur à Monaco où se trouve le siège de l'IAAF. On va demander à la DJS de l’aide pour multiplier les conférences et les compétitions Kids pour enfants.

En quoi consiste la méthode Kids ?

Le Kids est une nouvelle méthode pour les jeunes, c'est une révolution en athlétisme qui a commencé depuis 2004 et ce n’est que cette année qu'elle nous est parvenue, on est vraiment en retard et c’est pour cela qu’il va falloir accélérer. Le Kids est une nouvelle façon de travailler avec les enfants en athlétisme, cette discipline devient un jeu par équipe au lieu de sauter, courir et lancer seulement en individuel. C’est très motivant pour les jeunes afin d’arriver en cadets avec une base motrice plus large où ils pourront travailler la performance, c'est une méthode révolutionnaire pour éviter la spécialisation précoce qui fait rage surtout en Algérie, c’est pour ça que nos talents se perdent et on ne les retrouve plus au niveau seniors car ils sont déjà cramés en petite catégorie

Quel est le programme tracé ici à Béjaïa?

On va voir avec la DJS afin d’organiser des conférences pour les entraîneurs volontaires et des journées athlétisme pour tous afin qu'ils puissent découvrir l'athlétisme "Jeux et par équipe". Ça sera des journées Promotions pour l'athlétisme qui sont méconnues chez nous

Quel est le plan de travail tracé par les instructeurs internationaux ?

Les instructeurs nous ont donné une année pour organiser des stages, pour continuer après notre formation au niveau de l’lAAF et passer au niveau 2, il faut signaler l’existence de 5 niveaux en tout. Je peux dire que c'est une formation continue et très intéressante, c'est un recyclage permanent qui nous aidera à réactualiser nos connaissances chaque année

On vous laisse le soin de conclure….

Je voudrais remercier le Comité olympique et la Fédération algérienne qui ont pensé enfin à redynamiser le recyclage des entraîneurs d'athlétisme. je lance un appel à la DJS pour nous aider à appliquer cette opération sur le terrain en réalisant des conférences pour les entraîneurs d'athlétisme au niveau de notre wilaya et organiser des compétitions, journée promotions de l’athlétisme. Je termine en souhaitant et présentant mes meilleurs vœux à l'occasion de la nouvelle année à mon club de toujours le MB Béjaïa, dirigeants, entraîneurs et athlètes et à tous les fidèles lecteurs de la Dépêche de Kabylie, dont je fais partie.

Entretien réalisé par Z. H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entretien: Azzedine Oukaci DTS du MBB et Entraineur National
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MR BOURG ENTRAINEUR NATIONAL
» Echarpes d'or Foot-National
» Aomar Hamenad [Entraineur des Gardiens de buts]
» Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)
» Entretien chaussons escalade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MBBejaia le Club des champions :: ARTICLES DE PRESSE :: Articles de Presses MBBéjaia Athlétisme-
Sauter vers: